Accueil > Bruxelles prévention sécurité bps

Bruxelles Prévention & Sécurité (BPS)

Au travers de la Sixième réforme de l’Etat, l’architecture de la sécurité en Région bruxelloise a été redessinée. Sans toucher aux compétences et aux prérogatives des différents niveaux de pouvoir (fédéral ou local), la réforme a principalement pour conséquence de confier d’importantes responsabilités en matière de prévention et de sécurité à la Région bruxelloise.
 
Afin d’exécuter ces missions, le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a décidé de mettre en place un nouvel Organisme d’intérêt Public (OIP)  dénommé : Bruxelles Prévention & Sécurité (BPS) créé par l’ordonnance du 28 mai 2015 (publication au MB. 10/06/2015).
 
Au niveau de la Région, la création de BPS doit permettre l’organisation d’une gestion administrative centralisée et transversale de la sécurité à Bruxelles de même que le développement d’une politique régionale en matière de sécurité s’appuyant indifféremment sur les compétences fédérales déconcentrées que sur les compétences régionales.
 
BPS joue un rôle central dans la coordination des différents opérateurs de la chaîne de prévention et de sécurité à l’échelle de la Région : il assure cohérence et complémentarité en les mettant en relation dans des domaines d’action comme la gestion civile de crise (zones de police et services de sécurité civile), le soutien à la formation policière (Actiris, VDAB, Bruxelles formation) et la vidéo-protection (zones de police, STIB, Mobiris, CIRB).

Ses politiques visent tout à la fois la prévention et la prise en charge des questions de sécurité en toutes matières selon un large spectre, tant au niveau de l’aménagement du territoire, de la mobilité ou toutes autres compétences ayant un impact sur la sécurité et sur le sentiment de sécurité en Région bruxelloise.
 
BPS est soumis à l’autorité directe du Ministre-Président. La gestion journalière de l'Organisme est, quant à elle, assurée par un fonctionnaire dirigeant et un fonctionnaire dirigeant adjoint désignés par le Gouvernement. Ces mandataires sont mis en place afin d’appuyer les autorités et exécuter les décisions.

La réforme a également pour conséquence la suppression de la fonction de gouverneur qui porte désormais le titre de « Haut fonctionnaire ». Ce dernier exerce certaines missions de l’Agglomération en matière de sécurité civile et de planification d’urgence en vertu de la loi ou de textes réglementaires adoptés par le Gouvernement régional ou de missions confiées par le Ministre-Président. L’exercice de ces compétences s’avère donc très spécifique et se distingue des autres régions du pays.
 
Concrètement, le Haut fonctionnaire organise et coordonne, en étroite collaboration avec les services de secours et d’intervention, la rédaction des plans d’urgence, comprenant des fiches d’action(s) spécifique(s) pour chaque situation, la préparation d’exercices, durant lesquels les acteurs testent les mesures prévues et peaufinent leurs automatismes ou encore l’élaboration de dispositifs préventifs lors des grands événements. En situation d’urgence, le Haut fonctionnaire est l’autorité responsable de la coordination des opérations de secours et remplit un rôle majeur dans la gestion de crise.
 
 En tant qu'organisme centralisant les matières concernées, Bruxelles Prévention & Sécurité a été chargée de la rédaction du Plan Global de Sécurité et de Prévention (PGSP) et assure la coordination de sa mise en œuvre en rendant compte des mesures exécutées aux autorités compétentes.